Shows / Expositions  | Projects / projets  | La Verrière - Fondation d’entreprise Hermès, Bruxelles  | Méthode Room, Chicago  | Workshop / Ateliers  | Texts / Textes  | Interviews / Entretiens  | INFO




>> Shows / Expositions

Jiri Kovanda VS Reste du monde (Tentatives de Rapprochement)
gb agency (Paris, France), 2006, De Appel (Amsterdam), 2007 / Centre d’art La Passerelle (Brest), 2007 / ERBA Valence/ Centro de Arte Santa Monica (Barcelone), 2007



Jiri Kovanda Versus Rest Of The World (Attempted Acquaintances)


An exhibition organised by Guillaume Désanges and François Piron (Work Method), with Marie Cantos.
Several places (Paris, Amsterdam, Brest, Valence, Barcelone)

Paris, gb agency, 2006, 9 sept. - 14 oct.

One of the most impressive living artists in Czech Republic, Jiri Kovanda has realised since the late 70s discreet actions, almost impossible to distinguish from real life : bumping into passers-by, waiting for the telephone to ring, attempting to meet girls in the street... Poetical as much as political, like used to be Bas Jan Ader or Douglas Huebler’s works, his gestures question the place of an individual in social space, staying apart from any reaction to the context of the soviet period in Eastern Europe. With historical and recent pieces, the exhibition will propose as well a curatorial statement : a series of links to Kovanda’s work through a vast number of documents, roughly Xeroxed : reproductions of works of art, of news images...Associations of ideas, visual echoes, intuitive links, structural or formal. Ji ?i Kovanda’s work, at the centre of this web of images, gestures and energies, proves its universality.


Jiri Kovanda VS Reste du monde (Tentatives de Rapprochement)

Une exposition organisée par Guillaume Désanges et François Piron (Work Method), avec Marie Cantos.
Divers lieux (Paris, Amsterdam, Brest, Valence, Barcelone)

Paris, gb agency, 2006, 9 sept. - 14 oct.

à partir des années 1970, Jiri Kovanda (né en 1953 à Prague, où il vit et travaille) réalise des actions discrètes et intrusives qui sont presque impossibles à différencier de la vie réelle : marcher dans la rue et frôler les passants, quitter une discussion en courant, attendre que le téléphone sonne, donner des rendez-vous et arriver en avance... Son travail, aussi précisément poétique que politique, comme l’était celui d’un Bas Jan Ader ou d’un Douglas Huebler, renvoie au questionnement existentiel de la place de l’individu dans l’espace social, en restant irréductible à une réaction contextuelle liée à la situation des pays de l’Est de la période soviétique. Son économie particulière de travail, entre modestie des moyens et résolution dans l’action, entre universalité et immédiateté, fonde une oeuvre d’un profond romantisme.

à travers une sélection de pièces historiques et récentes, nous avons souhaité d’abord présenter l’oeuvre de Jiri Kovanda mais aussi la confronter avec une multitude de pratiques, d’idées et de gestes, souvent issus d’autres lieux, d’autres contextes et/ou d’autres époques. Cette confrontation se fait à partir de documents choisis subjectivement, et sommairement reproduits (photocopies ou scans, principalement), dans une économie proliférante et jubilatoire plus que scientifiquement pertinente. Un dépliage instinctif, qui formalise un travail de critique en actes. Ces images, reproductions d’oeuvres d’art, images d’actualité ou de publicité, renvoient pour nous de manière formelle ou structurelle, directe ou indirecte, évidente ou indicielle, consciente ou inconsciente, aux actions spécifiques de l’artiste. Elles proposent des liens intuitifs, des affinités sensibles, des échos visuels, qui replacent le singulier travail de Kovanda, développé jusqu’à récemment dans un relatif isolement, au coeur d’un réseau mouvant d’images, de gestes, d’énergies de travail, avec pour objectif d’en célébrer l’universalité et la vigueur expressive. Jiri Kovanda VS reste du monde construit aussi, dans un espace limité, une multitude d’expositions collectives incluant toutes des oeuvres de l’artiste tchèque. Parmi ces documents référents figurent des travaux des étudiants de l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Valence, réalisés spécifiquement au cours d’un workshop de 4 jours autour du travail de Jiri Kovanda.

PDF - 32.7 ko

Entretien Interface Galerie (Dijon), Guillaume Désanges et François Piron à propos de l’exposition "Jiri Kovanda VS reste du monde (Tentatives de rapprochement)"