Shows / Expositions  | Projects / projets  | La Verrière - Fondation d’entreprise Hermès, Bruxelles  | Méthode Room, Chicago  | Workshop / Ateliers  | Texts / Textes  | Interviews / Entretiens  | INFO




>> La Verrière - Fondation d’entreprise Hermès, Bruxelles

CAMILLE BLATRIX, LES BARRIÈRES DE L’ANTIQUE
La Verrière - Fondation d’entreprise Hermès, Brussels, 2019



ENGLISH

CAMILLE BLATRIX
LES BARRIÈRES DE L’ANTIQUE

EXHIBITION FROM SEPTEMBER 5 TO NOVEMBER 8, 2019

OPENING WEDNESDAY 4 SEPTEMBER 4 2019, FROM 6PM TO 9PM

LA VERRIÈRE, BRUXELLES
50, BOULEVARD DE WATERLOO
FROM TUESDAY TO SATURDAY, 12 A.M.-6 P.M.
FREE ADMISSION

Sculptures by Camille Blatrix (which the artist terms ‘emotional objects’) resemble strange, industrially manufactured items, improbable artefacts produced by a transgressive techno-capitalist society. His materials of choice (wood, aluminium, glass…) are combined with complex know-how (such as 3D modelling) and worked using factory production methods, though everything here is produced by hand, with obsessive care and craftsmanship. The result is a perfect finish, its cold formality countered by the indicative presence of motifs evoking the artist’s intimate life (a sheet of torn paper, hand-written notes, a flower, tearstains). A little as if their exaggeratedly ‘industrious’ production masked a whole other register of emotional intensity, the better to channel, standardise and dilute it. And so, these sham objects or simulacra – of uncertain purpose, caught between functionality and decoration – drift into the realm of the imagination, dreams, or the surreal. Doestheir undeniably seductive, sensual nature resist, or result from, their ‘corporate’ quality ? We cannot tell. Around these ambivalent objects, Blatrix’s practice takes a variety of forms : drawing, or marquetry pictures that incorporate figurative motifs, which themselves waver between painterly symbolism, allegory, and graphic communication. The whole builds to create troubling works that play on the tension between design and sculpture, reason and desire, naturalism and artificiality.

Guillaume Désanges

_

FRANÇAIS

CAMILLE BLATRIX
LES BARRIÈRES DE L’ANTIQUE

EXPOSITION DU 5 SEPTEMBRE AU 8 NOVEMBRE 2019

VERNISSAGE MERCREDI 4 SEPTEMBRE 2019, DE 18 H À 21 H

LA VERRIÈRE, BRUXELLES
50, BOULEVARD DE WATERLOO
DU MARDI AU SAMEDI, 12H-18H
ENTRÉE LIBRE

Les sculptures de Camille Blatrix, qu’il nomme “objets émotionnels”, s’apparentent à des productions industrielles étranges, artefacts improbables issus d’une société techno-capitaliste déviante. Ses médiums de prédilection (bois, aluminium, verre…), alliés à des savoir-faire complexes (comme la modélisation 3D), sont travaillés comme dans des processus d’usinage, quoique ici tout relève de la main, avec une rigueur et un soin obsessionnels. En découle une finition impeccable, dont la froideur formelle est contrebalancée par la présence indicielle de motifs relevant de l’intime (feuille de papier déchirée, notes manuscrites, fleur ou larmes). Un peu comme si une facture exagérément industrieuse devait recouvrir un registre d’intensités émotionnelles pour le canaliser, le standardiser et le diffuser. Dès lors, ces objets-simulacres à l’usage incertain, hésitant entre fonction et ornementation, dérivent vers l’imaginaire, l’onirisme ou le surréalisme. Ils entretiennent une forme de séduction et de sensualité dont on ne sait si elle résiste ou au contraire résulte de leur caractère “corporate”. Autour de ces objets ambigus, l’artiste pratique également le dessin et réalise des tableaux en marqueterie qui incluent des motifs figuratifs, là encore hésitant entre symbolisme pictural, allégorie et communication graphique. Le tout forme une oeuvre troublante jouant sur des tensions entre design et sculpture, raison et désirs, naturalité et artificialité.

Guillaume Désanges

_

Press release :

PDF - 452.5 ko

Dossier de presse :

PDF - 456.2 ko