Shows / Expositions  | Projects / projets  | La Verrière, Bruxelles  | Méthode Room, Chicago  | Workshop / Ateliers  | Texts / Textes  | Interviews / Entretiens  | INFO




>> Projects / projets

Marcel Duchamp
A show by Guillaume Désanges & Frédéric Cherboeuf, 2013



at Phenix National Theatre, Valenciennes, France / Thursday 7 and Friday 8 February 2013, 8 pm

at Centre Pompidou, Paris / Saturday 2 March 2013, 8.30 pm and Sunday 3 March 2013, 5 pm

at SF Woordwards, Vancouver/ septembre 2013

at MIAMI Art Museum, Miami/ january 2014


Photo GDFC/Work Method

Extract from the show Marcel Duchamp :

Because Marcel Duchamp is "the freest man of the 20st century".

Because he made this fundamental liberty flourish, he would feed it, all the time, with every breath, every gesture.

Because this liberty is his artwork.

Because it is elegant.

Because it is radical.

Because this liberty is so relentless became natural, necessary, vital.

Because Marcel Duchamp is the nuclear force of Art : manifesting small frictions that create devastating explosions of meaning and emotion.

Because Marcel Duchamp is the one who invents a new politics of seeing.

Because Marcel Duchamp is a stowaway of the Arts who will in spite of himself end up at the bow of the ship.

Both pioneer of the founding principles of postmodern art and chess player, Marcel Duchamp remains a mystery. Between captivation and admiration, this new creation personifies, invokes and evokes the inventor of the readymade. Far from an academic exegesis, this show takes us into Duchamp’s work and lets magic and chance happen.


ABOUT THE PROJECT

Written and directed by : Guillaume Désanges & Frédéric Cherboeuf

Cast : Frédéric Cherboeuf

Stage Director : Thierry Charlier

Production Coordination : Work Method

Stage assistants : Jing He, Marc Buchy

Production Associate : Le Phénix, scène nationale de Valenciennes / Les Spectacles vivants - Centre Pompidou, with the help of the Palais de Tokyo, the Marcel Duchamp Association, and the DICRéAM

Frédéric Cherboeuf is dressed by Véronique Nichanian for Hermès

Greetings : Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, Les Laboratoires d’Aubervilliers, La Ferme du Buisson/Scène Nationale de Marne la Vallée, Théâtre des quartiers d’Ivry.


Photo GDFC/Work Method



Photo GDFC/Work Method

Extrait du spectacle Marcel Duchamp
 :

Parce que Marcel Duchamp est "l’homme le plus libre du 20 ème siècle" .

Parce que cette liberté fondamentale, il n’aura de cesse de la faire fructifier, la nourrir, à chaque instant, à chaque respiration.

Parce que cette liberté, c’est son oeuvre.

Parce qu’elle est élégante.

Parce qu’elle est radicale.

Parce que cette liberté est si acharnée qu’elle finira par devenir naturelle, consusbtancielle, vitale.

Parce que Marcel Duchamp, c’est la force nucléaire de l’art : d’infimes frottements qui engendrent des explosions dévastatrices de sens et d’émotions.

Parce que Marcel Duchamp c’est celui qui, malgré lui, invente une nouvelle politique du regard.

Parce que Marcel Duchamp est un passager clandestin de l’art, qui finira à la proue du navire.


Photo GDFC/Work Method

DESCRIPTION DU PROJET

Ecriture et Mise en scène : Guillaume Désanges et Frédéric Cherboeuf

Distribution : Frédéric Cherboeuf

Régie générale : Thierry Charlier

Production déléguée : Work Method

Stagiaires : Jing He, Marc Buchy

Coproduction : Le Phénix, scène nationale de Valenciennes / Les Spectacles vivants - Centre Pompidou, avec le soutien du Palais de Tokyo, de l’association Marcel Duchamp, et du DICRéAM

Frédéric Cherboeuf est habillé par Véronique Nichanian pour Hermès

Remerciements : Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, Les Laboratoires d’Aubervilliers, La Ferme du Buisson/Scène Nationale de Marne la Vallée, Théâtre des quartiers d’Ivry.

Précurseur de tout ce qui fonde la postmodernité artistique, joueur d’échecs , Marcel Duchamp demeure un mystère. Entre fascination et admiration, cette nouvelle création propose d’incarner, d’évoquer, d’invoquer et de convoquer l’inventeur du readymade. Loin d’une exégèse universitaire, le spectacle entre dans l’oeuvre de Duchamp en laissant la priorité à la magie et au hasard.